#assoiffer #entreprises #manque #risque

LE MANQUE D’EAU RISQUE D’ASSOIFFER LES ENTREPRISES

le manque d'eau risque d'assoiffer les entreprises
1
La surconsommation et la pollution de l’eau sont les risques environnementaux les plus matériels à court terme. La demande en eau explose, cependant que les ressources diminuent à un rythme non soutenable, tant en quantité qu’en qualité.

La raréfaction de l’eau douce menace les chaînes de valeur de nombreux secteurs économiques. L’agro-industrie, le secteur minier, celui de l’énergie et beaucoup d’autres industries en subissent déjà les conséquences. Ces impacts sont amplifiés par le changement climatique et sont amenés à s’accentuer.

La pénurie d’eau douce se traduit pour les entreprises par des baisses de rendement, des coûts accrus, des conflits avec les communautés locales et des risques judiciaires croissants. Les entreprises qui polluent ou consomment excessivement d’eau voient leurs business models remis en question.

Ces risques sont amplifiés par la réponse globale très limitée des entreprises. Des bonnes pratiques émergent, mais restent largement minoritaires. La transparence sur la gestion des risques est elle aussi insuffisante.

Les investisseurs répondent principalement à ces risques par l’engagement actionnarial. Ils promeuvent les bonnes pratiques et demandent aux entreprises plus de transparence, individuellement ou dans le cadre de coalitions. Des grands fonds de pension d’Europe du Nord et nord-américain sont particulièrement en pointe sur le sujet.

Des investisseurs font également de la meilleure gestion des ressources et de l’accès à l’eau une thématique d’investissement, pour tirer bénéfice d’un marché en croissance ou dans le cadre de démarches d’impact social et environnemental.

Les opportunités d’investissement se développent à travers les classes d’actifs, mais font face à des obstacles liés ...
Lire plus....